Le nouveau visage de l’industrie de la construction


Revue de presse- MAGAZINE MCI- ARTICLE PAR L’ASSOCIATION DE LA CONSTRUCTION DU QUÉBEC.

Nous profitons de l’occasion pour remercier l’ACQ Estrie, grand donateur de notre Fondation pour les élèves de la CSSRS, titulaire du projet Écoles Entreprises au Travail et leur souhaiter DE BONNES VACANCES de la construction.

Le nouveau visage de l’industrie de la construction

Lorsque tout le Québec a été mis sur pause, le 24 mars dernier, les entreprises de l’industrie de la construction ne sont pas restées les bras croisés. Rapidement, elles se sont investies à fond dans la préparation à la reprise des activités en mode COVID-19. Une évidence s’est vite imposée à tous : cette crise marquera de façon indélébile l’ensemble de l’industrie. Elle aura tout de même permis de renforcer encore davantage la sécurité sur les chantiers, en plus de souder les liens entre ses différents intervenants qui se sont mobilisés face à la menace. L’ACQ région de Québec est d’ailleurs très fière d’avoir contribué à renforcer son réseau par de nombreuses initiatives visant un accompagnement étroit et le soutien indéfectible de tous ses membres pour les aider à traverses cette épreuve.

Conscients de l’impact socio-économique majeur de l’arrêt de tous les chantiers pendant quelques semaines, les entreprises et les travailleurs de la construction se sont serrés les coudes pour organiser efficacement la relance. « Depuis le début de la crise de la COVID-19, l’équipe de l’ACQ-Québec est restée à pied d’œuvre auprès de ses membres pour s’assurer de leur fournir toute l’information à jour et les outils nécessaires pour faire face à la situation, souligne Daniel Plante, président du conseil d’administration. Nous avons également travaillé très fort à la mise en place de toutes les mesures qui ont permis la réussite de la réouverture des chantiers. »

Le nouveau visage de l’industrie de la construction au Québec

Le nouveau visage de l’industrie

La directrice générale de l’ACQ-Québec, Véronique Mercier, souligne pour sa part la grande détermination des membres à reprendre le travail et l’optimisme qui a motivé les équipes tout au long du processus, et ce, malgré les retards engendrés par l’arrêt des chantiers. « À l’ACQ-Québec, toute l’équipe s’est entièrement investie de la mission d’assurer une reprise sécuritaire et efficace des activités, conformément aux recommandations des autorités en termes de prévention. Les enjeux sont considérables, tous en sont pleinement conscients. Nous sommes heureux de pouvoir aider nos membres à relever les défis qui les attendent. Il faut bien comprendre que toutes ces nouvelles mesures sont là pour rester, il faut les intégrer aux nouvelles façons de faire. L’industrie a changé, et on doit tous s’habituer à ce nouveau visage. »

Les Jeunes leaders de la construction

Dans le contexte de la Covid-19, le Comité des Jeunes Leaders de la construction (CJLC) de l’ACQ-Québec a réalisé une capsule vidéo inspirante dans le but d’insuffler un vent de positivisme pour la relance des chantiers, en avril dernier. Cette capsule vidéo, qui a été relayée sur les diverses plateformes numériques, se veut un message d’espoir et de détermination face à cette crise hors du commun. À travers les différents visages que prend l’industrie de la construction, le CJLC a voulu transmettre avec force et conviction sa volonté et sa confiance en de meilleurs jours à venir pour l’ensemble de la population et de l’économie.

« Le Comité des jeunes leaders de la construction (CJLD), c’est le portrait d’un groupe d’influenceurs qui est composé de treize individus, femmes et hommes âgés de moins de 35 ans au profil atypique, précise Véronique Mercier. Le CJLC réunit des travailleuses et des travailleurs passionnés par la construction, des entrepreneurs et gestionnaires de la grande région de Québec reconnus pour leur esprit visionnaire. Ces jeunes dirigeants ont voulu porter haut et fort leur message positif et se faire des ambassadeurs de la relance de l’industrie de la construction. »

La plateforme Sentinel

Le 7 mai dernier a eu lieu le lancement de la plateforme Sentinel. Cet outil consiste en un questionnaire en ligne visant à détecter les possibles symptômes de la Covid-19 auprès des travailleurs de l’industrie de la construction. Cette initiative appuyée par l’ACQ-Québec et plusieurs autres associations affiliées du réseau ACQ a été réalisée conjointement par trois entreprises issues du domaine des technologies (Maestro, Spiria, Oriso), représente une contribution unique pour l’industrie dans le but de faciliter la relance. Exigée par les autorités de la santé publique du Québec, cette mesure est rendue obligatoire sur tous les chantiers.

Formations en ligne et webinaires

Formations en ligne et webinaires

Bien ancrée dans cette nouvelle réalité de crise sanitaire, l’ACQ-Québec est plus que jamais déterminée à poursuivre son engagement d’offrir des services de qualité à ses membres. Elle a d’ailleurs maintenu ses formations et mis de l’avant de nouveaux webinaires. Même les populaires Petits-déjeuners gratuits de l’entrepreneur ont été conservés, mais dans une formule actualisée, en ligne ! Et pour stimuler les troupes en ces temps difficiles, lors de la tenue de son Web-Café du 21 avril dernier, qui portait sur lesMesures financières annoncées par les deux paliers de gouvernement, l’ACQ-Québec s’est associée à une entreprise locale réputée, Café La Maison Smith, qui a fourni à tous les membres un coffret-cadeau réconfortant. « Nous sommes constamment appelés à nous renouveler, mais nous le sommes encore davantage face aux contraintes de distanciation sociale imposées par les autorités de la Santé publique, explique la directrice générale. Et ce n’est certainement pas dénué d’intérêt ! »

Priorité aux communications

Pour une organisation comme l’ACQ, qui joue un rôle de premier plan en tant que référence dans l’industrie de la construction, pouvoir compter sur des communications efficaces, c’est le nerf de la guerre. Et c’est en situation de crise que la qualité des communications prend vraiment tout son sens.

« L’ACQ-Québec a plus de 100 ans d’existence, souligne Mme Mercier. Elle a donc énormément évolué en s’adaptant au marché et en offrant une écoute attentive des besoins de ses membres. La réponse à ces besoins se traduit par une offre de service sur mesure, en lien avec l’actualité et les préoccupations des entreprises. Au fil des années, nous avons mis beaucoup d’énergie dans la mise en place de communications performantes et d’outils bien adaptés aux besoins de membres. Pour nous, leur fournir toute l’information à jour, juste-à-temps, c’est une priorité. Force est de constater qu’aujourd’hui, il n’y a plus de frontières entre les intervenants de notre industrie en raison de la Covid-19, ce qui laisse place à une meilleure circulation de l’information entre eux pour les différents projets de construction. Cette crise nous a obligé à revoir l’ensemble de nos processus, et c’est pour le mieux. Nous continuerons encore longtemps à tirer des leçons de cette situation et à faire progresser l’industrie en conséquence. »

Par ACQ région de Québec- Article paru dans le magazine MCI ICI SUR CE LIEN 

crédit photo: Magazine MCI